top of page

The programmes of the Preschool  (Cycle 1)

Top page

de la maternelle à la terminale

maternelle.png
élèmentaire.png
collège.png
lycée.png

Maternelle

Cycle 1 : TPS, PS, MS & GS
(de 2 à 5 ans)

Élémentaire

Cycle 2&3 : CP, CE1, CE2, CM1 & CM2
(de 6 à 10 ans)

Collège

Cycle 3&4 : 6ème, 5ème, 4ème & 3ème
(de 11 à 14 ans)

Lycée

Cycle de détermination et cycle terminal : 2nd, 1ère & Terminale
(de 15 à 17 ans)

La maternelle

MATERNELLE

Kindergarten or the first learning cycle


One of the specific features of the French system is to provide instruction and education to children from the age of three. This is the first cycle of primary school: the first learning cycle consisting of:

  • la Petite Section (first year),

  • la Moyenne Section (second year),

  • la Grande Section (third and final year).

The main objectives of this cycle are as follows: 

  • To offer a living environment and an organisation that promotes autonomy and first experiences.

  • Put the student in situations of specific discoveries that will lead him/her to build new ways of acting on his/her environment, essentially through play, verbalisation, experimentation with group life, autonomous research, sensorial and motor experience according to a path that is his/her own.

  • Encourage work through supervised, semi-directed or free workshops that will alternate during the day according to the learning objectives set by the teacher.

  • Socialisation and discovery of the world that constitutes the basis for future acquisitions.

Five priority areas of activity: 

  • mobilise language in all its dimensions,

  • to act, to express oneself, to understand through physical activity,

  • to act, to express oneself, to understand through artistic activities,

  • build the first tools to structure his thinking,

  • to explore the world.

 

For each of these areas, skills must be acquired at the end of the year. They are acquired in successive stages, the level of requirement gradually increasing from Petite Section to Grande Section.

 

structure jeux.jpeg
classe gwen avec enfants.jpeg

1

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

La place primordiale du langage à l’école maternelle est réaffirmée comme condition essentielle de la réussite de toutes et de tous. La stimulation et la structuration du langage oral et le développement de la compréhension des textes lus par l’adulte et la prise de conscience des composantes sonores et visuelles de la langue constituent des priorités de l’école maternelle et concernent l’ensemble des domaines d’apprentissage.

2

Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique

La pratique d’activités physiques et artistiques contribue au développement moteur, sensoriel, affectif, intellectuel et relationnel des enfants.

Ces activités mobilisent et enrichissent l’imaginaire et sont l’occasion d’éprouver des émotions, des sensations nouvelles.

Elles visent également à développer la coopération et les rapports constructifs à l’autre, dans le respect des différences, et à contribuer ainsi à la socialisation.

3

Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques

Ce domaine d’apprentissage se réfère aux arts du visuel (peinture, sculpture, dessin, photographie, cinéma, bande dessinée, arts graphiques, arts numériques), aux arts du son (chansons, musiques instrumentales et vocales) et aux arts du spectacle vivant (danse, théâtre, arts du cirque, marionnettes, etc.).

L’école maternelle joue un rôle décisif pour l’accès de tous les enfants à ces univers artistiques ; elle constitue la première étape du parcours d’éducation artistique et culturelle que chacun accomplit durant toute sa scolarité primaire et secondaire et qui vise l’acquisition d’une culture artistique personnelle, fondée sur des repères communs.

4

Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

Découvrir les nombres et leurs utilisations : comprendre que les nombres permettent à la fois d’exprimer des quantités et un rang ou un positionnement dans une liste. Cet apprentissage demande du temps et la confrontation à de nombreuses situations impliquant des activités pré-numériques puis numériques.  

Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées : ils acquièrent des connaissances et des repères sur quelques formes et grandeurs. L’approche des formes planes, des objets de l’espace, des grandeurs, se fait par la manipulation et la coordination d’actions sur des objets.

5

Explorer le monde.

Se repérer dans le temps et l'espace : amener progressivement les élèves à considérer le temps et l’espace comme des dimensions relativement indépendantes des activités en cours, et à commencer à les traiter comme telles. Elle cherche également à les amener à dépasser peu à peu leur propre point de vue et à adopter celui d’autrui.

Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière : au cours d'activités d'observation, les élèves commencent à comprendre ce qui distingue le vivant du non-vivant ; ils manipulent, fabriquent pour se familiariser avec les objets et la matière.

Le temps d'enseignement en maternelle

La durée hebdomadaire des enseignements à l'école maternelle est de 24 heures.

L'école commence à 7H30 et s’achève à 14h du lundi au vendredi. La journée est rythmée de 6 séquences de 45 min chacune. Le matin les enfants ont un temps de récréation de 30 minutes environ. La pause déjeuner et méridienne démarre à 11h  et se termine à 12h30. La sieste pour les plus petits (mais aussi pour ceux qui le souhaitent) démarre durant cette pause et se prolonge après.

Après 14h les enfants peuvent rejoindre la garderie. Les parents devront inscrire leur enfant au préalable.

À titre d'exemple, une journée type peut se présenter de la façon suivante :

Élémentaire

ÉLÉMENTAIRE

Le cycle 2 : le cycle des apprentissages fondamentaux

 

Le cycle des apprentissages fondamentaux commence au CP et se poursuit au CE1 et au CE2.
Les programmes du cycle 2 favorisent la continuité avec l’école maternelle en organisant les enseignements en grands domaines d’activités :

  • le français

  • les mathématiques

  • les langues vivantes

  • l’éducation physique et sportive

  • l’enseignement artistique

  • questionner le monde

  • l’enseignement moral et civique

 

Apprendre à l’école, c’est interroger le monde. C’est aussi acquérir des langages spécifiques, acquisitions pour lesquelles le simple fait de grandir ne suffit pas. Le cycle 2 couvre désormais la période du CP au CE2, offrant ainsi la durée et la cohérence nécessaires pour des apprentissages progressifs et exigeants. Au cycle 2, tous les enseignements interrogent le monde. La maîtrise des langages, et notamment de la langue française, est la priorité.

 

Le cycle 3 : le cycle des consolidations

 

Le cycle 3 regroupe les classes du CM1, CM2 et de la 6ème, recouvrant donc l’école et le collège.
Les domaines d’apprentissages s’articulent autour de :

  • le français

  • les mathématiques

  • les langues vivantes

  • l’éducation physique et sportive

  • les arts plastiques

  • l’éducation musicale

  • l’histoire des arts

  • l’histoire et et la géographie

  • les sciences et la technologie

  • l’enseignement moral et civique

 

Le cycle 3 relie désormais les deux dernières années de l’école primaire et la première année du collège, dans un souci renforcé de continuité pédagogique et de cohérence des apprentissages au service de l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Ce cycle a une double responsabilité : consolider les apprentissages fondamentaux qui ont été engagés au cycle 2 et qui conditionnent les apprentissages ultérieurs ; permettre une meilleure transition entre l’école primaire et le collège en assurant une continuité et une progressivité entre les trois années du cycle.

classe CP2.jpeg
classe CP.jpeg
Collège

COLLÈGE

Le collège

 

Le collège comprend 4 niveaux :

  • La 6ème qui correspond à la fin du cycle 3 (le cycle 3 étant composé du CM1, du CM2 et de la 6ème) ;

  • La 5ème, la 4ème et la 3ème qui correspondent au cycle 4.

 

Le collège a pour mission :

  • de dispenser à tous les élèves une formation générale qui, dans la continuité de l’école primaire, leur permet d’acquérir les savoirs et savoir-faire fondamentaux constitutifs d’une culture commune et évalués par le brevet,

  • d’offrir des enseignements optionnels permettant aux élèves d’exprimer leurs goûts et leurs talents,

  • de préparer les élèves aux voies de formation qui s’offrent à l’issue du collège.

SIA-eng.jpg
Lycée

LYCÉE

Depuis la rentrée 2019, l'organisation du lycée général a évolué pour préparer au baccalauréat et à l'entrée dans l'enseignement supérieur. Découvrez les programmes du lycée.

Les programmes du lycée en 10 points

  • Les programmes du lycée sont ambitieux. Ils consolident les acquis du collège, assurent la transmission de contenus disciplinaires solides et contribuent à la formation intellectuelle des élèves. 

  • Les programmes permettent la construction d’une culture littéraire, historique, humaniste et scientifique commune. Ils donnent aux élèves des clés pour comprendre le monde dans lequel ils vivent : l’évolution des sociétés, des cultures, des politiques, les différentes phases de leur histoire ainsi que les actions et les décisions des acteurs. 

  • Les programmes des disciplines scientifiques s’appuient sur des concepts théoriques et forment à la singularité du raisonnement scientifique. Ils ont pour objectif d’aider les élèves à comprendre ce que la connaissance scientifique a de spécifique, dans ses pratiques, ses méthodes et dans ses enjeux de société.

  • Ils visent à stimuler la créativité des élèves et leur capacité à construire des raisonnements rigoureux, à exercer leur esprit critique, à consolider leur formation civique pour devenir des citoyens responsables et libres, conscients de leurs droits mais aussi de leurs devoirs. Les programmes encouragent les élèves à comprendre les conditions de leur émancipation intellectuelle, sociale et politique.

  • En langues vivantes, en même temps qu’ils consolident leurs compétences linguistiques et de communication, les élèves approfondissent leur connaissance des aires géographiques et culturelles des langues qu’ils apprennent.

  • L’enseignement de sciences économiques et sociales, commun à tous les élèves en seconde, puis en enseignement de spécialité, permet de conforter les approches microéconomiques nécessaires pour comprendre les mécanismes fondamentaux de l’économie.

  • Une place nouvelle pour le numérique. "Sciences numériques et technologie" en seconde permet d’appréhender les concepts des sciences numériques, de comprendre le poids croissant du numérique et les impacts majeurs qui en découlent sur les pratiques humaines. L’enseignement de spécialité "Numérique et science informatique" en première vise l’appropriation des concepts et des méthodes qui fondent l’informatique, dans ses dimensions scientifiques et techniques.

  • Certains  enseignements proposent des approches pluridisciplinaires nouvelles : l’enseignement scientifique commun en première, les enseignements de spécialité "Humanités, littérature et philosophie", "Histoire, géopolitique, sciences politiques". Ils permettent des regards croisés sur de grandes questions de culture ou de connaissance du monde contemporain.  

  • Les programmes donnent une place nouvelle à la maîtrise de la langue et au développement des compétences orales, à travers notamment la pratique de l’argumentation. Si ces compétences sont travaillées dans tous les enseignements, elles prennent un relief particulier dans les enseignements de spécialité pour les élèves qui ont à préparer l’épreuve orale terminale du baccalauréat. 

  • Les programmes cherchent à établir un équilibre entre les divers temps de l’apprentissage : temps de recherche, d’activité, de manipulation ; temps de dialogue et d’échange, de verbalisation, de raisonnement ; pratique expérimentale et activité de modélisation.  

bottom of page